Les troupes de la Défense


2004

Les troupes de la Défense

Une invention de la réalité.

Les Troupes de la Défense s’élabore donc comme une contre-mesure fictionnelle. En amplifiant les flux, de la bouche de métro à l’ascenseur du building « Coeur Défense », en accentuant les phénomènes de répétition, en se montrant attentif à la disposition des corps, à la gestuelle, ce qui n’était qu’un trajet devient lieu et temps d’une histoire. L’esplanade est alors le théâtre de processions, de défilés. Cette mise en chorégraphie est bien au sens de J.G Ballard une «invention de la réalité».

Les procédés de la représentation, autres enjeux de cette recherche, convoquent différentes esthétiques : le cinéma de science-fiction américain, la publicité, mais également les attributs des tableaux d’histoire .

Les troupes de la Défense

2004

Une invention de la réalité.

Les Troupes de la Défense s’élabore donc comme une contre-mesure fictionnelle. En amplifiant les flux, de la bouche de métro à l’ascenseur du building « Coeur Défense », en accentuant les phénomènes de répétition, en se montrant attentif à la disposition des corps, à la gestuelle, ce qui n’était qu’un trajet devient lieu et temps d’une histoire. L’esplanade est alors le théâtre de processions, de défilés. Cette mise en chorégraphie est bien au sens de J.G Ballard une «invention de la réalité».

Les procédés de la représentation, autres enjeux de cette recherche, convoquent différentes esthétiques : le cinéma de science-fiction américain, la publicité, mais également les attributs des tableaux d’histoire .