Hors du groupe il n’y a que des abstractions et des fantômes.

Tout se qui existe est groupé; tout ce qui forme groupe est un, par conséquent est perceptible, par conséquent est.
Plus les éléments et les rapports qui concourent à la formation du groupe sont nombreux et variés, plus il s’y trouve de puissance centralisatrice; plus aussi l’être obtient de réalité. Hors du groupe il n’y a que des abstractions et des fantômes. L’homme vivant est un groupe, comme la plante et le cristal (…)

Pierre-Joseph Proudhon (1809-1865)
Philosophie du Progrès [1853]